TRAVAIL ET DIALOGUE
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Cinquante ans après l'indépendance de la RD.Congo

Le 30 juin 1960, le Congo devenait officiellement indépendant après avoir subi le règne de Léopold II (de 1885 à 1908) et la colonisation par l'Etat belge (de 1908 à 1960). Le 30 juin 2010, la République démocratique du Congo célèbre les 50 ans de son indépendance. Dans les faits, la RDCongo ne décide toujours pas librement de sa propre politique économique et sociale puisqu'elle reste soumise aux nombreuses ingérences étrangères visant l'accaparement de ses énormes ressources naturelles (cuivre, cobalt, coltan, or, argent, diamant, bois, uranium, pétrole et gaz). Le pillage actuel des ressources naturelles de la RDCongo par les entreprises belges et étrangères, qui fut autrefois le moteur de la colonisation, doit cesser. Aujourd'hui, il est à la fois un obstacle au développement de la RDCongo mais également la cause principale des conflits armés et des crimes dont les femmes congolaises sont les premières victimes. La dépendance de la RDCongo sur les plans alimentaire, financier (avec le poids de la dette) ou militaire, l'insécurité permanente et la lenteur du processus de décentralisation entravent son développement. Les 50 ans de coopération pour le développement de la RDCongo n'ont pas amené le pays vers l'autonomie ni les populations vers le mieux-être. La RDCongo est classée parmi les « Pays Pauvres les Plus Endettés » alors qu'elle dispose des ressources tant naturelles qu'humaines colossales pour bâtir un pays prospère.

La société civile congolaise, représentée par la « Synergie 50 », et la société civile belge, représentée par « Synergie Chacha », ont mené durant plusieurs mois une réflexion collective et croisée afin d'établir des recommandations pour un nouveau partenariat belgo-congolais. Nos recommandations sont adressées au gouvernement belge. Elles entendent alimenter la réflexion et orienter les stratégies de la coopération belgo-congolaise, afin d'améliorer les conditions d'existence des Congolaises et Congolais, dans une démarche de développement durable et capable de conduire le pays vers la prospérité et le respect de tous. Elles sont articulées autour de 4 thèmes : 1. Paix totale et durable en RDCongo, justice et lutte contre l'impunité et les violences sexuelles. 2. Annulation de la dette de la RDCongo et ressources naturelles. 3. Construction d'un Etat de droit, notamment par les élections. 4. Développement : agriculture, sécurité alimentaire, eau, éducation, santé & droits reproductifs et sexuels. Le présent document intègre les résultats de nombreux échanges en Belgique, enrichis par un travail similaire mené en RDCongo et par des ateliers de travail tenus les 28 et 29 mai à Bruxelles. Ces ateliers ont réuni plus de 150 personnes, en la présence de quatre représentants de la Synergie 50 en RDCongo. Ils se sont clôturés par des prises de parole du Directeur de Cabinet du Ministre belge de la Coopération belge et d'Isabelle Durant, vice-présidente du Parlement européen et par une table-ronde d'interpellation politique, dans le contexte des élections belges. Cette table-ronde a réuni Sarah Turine (ECOLO), Georges Dallemagne (CdH), Philippe Mahoux (PS) et Didier Gosuin (MR).

Le présent document de recommandations est remis aux autorités belges pour le 30 juin 2010.

Malgré le non financement de la part des autorités compétentes de la Belgique, envers les membres de la société civile congolaise rassemblés en partenariat dans la « synergie 50 » en RDC pour effectuer ce travail de recommandations, dès le 30 juin 2010, un plan d'action avec des échéances sera mis au point pour mobiliser et maintenir la pression auprès des nouvelles et nouveaux élu-es et du futur gouvernement belge, dans la cadre de la présidence belge de l'Union Européenne. C'est donc pour faire entendre les recommandations consignées dans le présent document à l'occasion des différentes festivités du Cinquantenaire de l'Indépendance de la RDCongo que nous faisons parvenir ce document à différents responsables compétents et organes de presse.

C'est donc le travail de plus de 50 associations qui est représenté dans ces revendications : mouvements des femmes, associations de la diaspora et divers réseaux d'ONG belges.

Organisations signataires Synergie Chacha Belgique : AIB, AFEDE, AMNESTY INTERNATIONAL, AMUKA, ALLIANCE TERRE DE FEMMES, ASSOCITURI, CADTM, CARAVANE POUR LA PAIX ET SOLIDARITE, CCAEB, CEAF&RI, CIAGO, CNAPD, COCAFEM/GL, COFEDE, COLLECTIF DES JEUNES, COLLECTIF DES FEMMES POUR LA PAIX, COLLECTIF MEMOIRES COLONIALES, COMMISSION FEMMES ET DEVELOPPEMENT, COMMISSION JUSTICE ET PAIX, CLUB WALCO, EBENE PLUS, EVEIL D'AFRIQUE, FAR, FIREFEC, IMPACT-SUD, INFODEV, IRGEDE, LHAC, MANGUIER EN FLEURS, MARCHE MONDIALE DES FEMMES/WERELDVROUWE NMARS, MIR-IRG, MEMISA, MASUWA, le MONDE SELON LES FEMMES, NEEDERLANDSTALIG VROUWENRAAD, PEUPLES SOLIDAIRES, PLATE FORME AFRIQUE CENTRALE DU CNCD-11.11.11, OASIS N'DJILI, OPONI MAMA OTONGI MBOKA, OSEFM, OXFAM-SOLIDARITE, SEPROFED, SIMA KIVU, SOFADE, SOFEBU,SOLIDARITE MONDIALE, SOLIDARITE PROTESTANTE, SOLIDARITE SOCIALISTE, SOROPTIMIST, TUDIENSELE, TOUS ENSEMBLE POUR LA CAUSE DES FEMMES (TEPCF), PAX CHRISTI WB, LA VOIX DES FAIBLES, YAMBI AFRICA, LA ZAIROISE ET SES SOEURS.

Par Gode Bayama
gode.bayama@yahoo.fr

26 Juin 2010

© Congo Vision


 
 
Copyright © 2009 Congo Vision. Tous droits réservés.