TRAVAIL ET DIALOGUE
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Nos Larmes Sont Nos Armes

«Nous Devons Nous Lever et Agir Tous Ensemble»

Par Lombe Mwembo

A l'heure qu'il est, il ne nous est plus permis de fermer les yeux et dire, Oh! Que ceux qui sont au gouvernement s'occupent de la crise au Nord-Kivu et à Ndungu.' L'heure est très grave ! C'est en unissant nos petites forces que nous trouverons la solution à notre crise. La solution ne viendra pas en restant chez soi les bras croisés ou répétant de petites prières inactives. Néhémie était dans la situation similaire à la notre. Il a prié, et il s'est levé pour agir. Nous devons nous lever et agir tous ensemble. La maison congolaise brûle dangereusement.

L'une des raisons pour laquelle certains gouvernements [amis] occidentaux supportent les ennemis du peuple congolais est sans doute la signature de fameux contrats avec la Chine. Nous devons nous le dire, car avec l'occident nous avons un très long passé commun que nous devons préserver si pas améliorer. A propos de fameux contrats signés avec la Chine ou avec d'autres pays, les congolais qui réfléchissent profondément sur la situation et sur l'avenir de notre pays estiment qu'il y a de mauvais conseillers à la Présidence de la République. Pour le moment, le Congo DRC ne doit pas se permettre de s'endetter ni de signer des contrats de prestige. La raison est simple. Il faut d'abord épuiser les ressources nationales existantes avant de chercher les ressources extérieures. Or si les dirigeants n'ont pas d'yeux pour voir les ressources énormes que nous avons, cela veut dire qu'ils ne sont pas à leur place. Tout développement doit commencer avec les hommes et non commencer avec des ponts, des routes ou des maisons. La tâche pour le gouvernement actuel doit se concentrer a développer les dirigeants et développer les congolais moralement. On ne développe pas les autres pendant que soi-même on n'est pas développé. C'est une logique simple et claire comme l'eau de roche. Les choses simples sont souvent les plus compliquées à faire.

Au Congo, la majorité de congolais, du plus grand au plus petit, a perdu le nord. C'est dommage si les dirigeants ne voient pas le manque de moralité si criante. Cela ne sert absolument à rien de construire des routes et les ponts, ou des écoles et des hôpitaux pendant que les congolais sont encore divisés, adorateurs de l'argent et de gains matériels illicites. Après les élections les activités du gouvernement devraient graviter autour du redressement des mentalités ou de la culture morale. Les efforts doivent être vigoureusement fournis pour former des hommes valables qui peuvent résister la corruption, la peur, la calomnie, la division, etc. Si cela n'est pas fait avant tout, tous les efforts que fera le gouvernement seront bâtis sur le sable mouvant. Voyez par exemple pour le moment, pendant que nos frères et surs meurent au Nord-Kivu et à Ndungu, les dirigeants à Kinshasa votent les lois de l'audiovisuel qui n'ont rien à faire pour ramener la paix. Cela veut dire que certains dirigeants ne sont pas tout- à-fait concernés par la crise au Nord-Kivu et à Ndungu.

Un autre exemple, pendant que l'Eglise Catholique du Congo condamne la prise du pouvoir par la violence, les pasteurs des églises dites protestantes gardent un silence coupable. C'est le moment de protester. Beaucoup de congolais ne se sentent pas concernés par la guerre au Nord-Kivu. Cela doit être corrigé, sinon le pays sera coupé en mille morceaux un jour. Notre Seigneur dit qu'un royaume divisé ne peut pas résister. De même un pays divisé, comme le Congo, est en danger de succomber.

Ici, aux USA, plusieurs congolais agissent selon leur moyen pour contribuer à retrouver la paix dans notre pays. Par exemple, le jeudi passé, trois congolais et moi avons été à Washington pour parler à un des sénateurs. L'objectif de notre visite était de lui demander d'être une voix puissante en faveur de congolais dont la voix ne se fait pas encore entendre dans le monde. D'autres congolais des USA prennent d'autres initiatives; ils luttent pour le Congo uni et paisible. Vous qui êtes au Congo, prenez aussi des initiatives, sinon, nous laisserons un pays détruit à nos enfants. Crier c'est lâche, il faut agir, agir intelligemment sans violence. Utiliser la sagesse et le cerveau, pas d'armes:  « Mayele eleki makasi  ». Nos armes sont nos larmes ; nos armes c'est la plume, c'est la parole, c'est l'action sans violence.

Mzee Mwembo

© Congo Vision


 


 
 
Copyright © 2008 Congo Vision. Tous droits réservés.