TRAVAIL ET DIALOGUE
Page d'accueil
A propos de nous
Correspondance et Retrouvailles
Interviews, Entrevues...
Musique
Forum
Emploi
Notes de lecture
Liens

Le MLC-section France ne fêtera pas le spectacle des 50 ans de l'indépendance de la RDC, déclare son N°1, Mr Emmanuel Ikabanga.

- Le politique congolais

Emmanuel IKABANGA fait exister le parti  Mouvement de Libération du Congo de Jean Pierre Bemba sur le sol français, avec l'apport qu'il qualifie de " riche " de tous les membres de cette section en France. Il ne voit pas la légitimité de faire du politique spectacle pour le 30 juin 2010 alors que persistent des injustices graves à son avis: l'emprisonnement de Jean Pierre Bemba pour des calculs politiques, l'insécurité totale de la population congolaise dont la violation de ses droits est devenue un système de gouvernance à Kinshasa.

Dès le 3 juin 2010, le chef de MLC-section France est monté au créneau pour proclamer que des Congolais de la diaspora participent à la commission internationale d'investigation sur l'assassinat du défenseur de droit de l'homme Floribert Chebeya.

Et il garde à entretenir l'espoir de la jeunesse et appelle la diaspora à s'investir de plus en plus dans la politique avec le MLC.

Magazine Ngambo Na Ngambo: la fête du cinquantenaire de l'indépendance de la république démocratique du Congo trouve votre leader jean Pierre Bemba en prison à La Haye. Que pense faire le MLC-section France du fait que ce cinquantenaire se mélange avec cet emprisonnement très contesté dans la diaspora congolaise en Europe?

Mr Emmnuel Ikabanga : merci de cette opportunité pour que le MLC-France s'exprimer à travers  le magazine Ngambo Na Ngambo, une tribune universelle à juste titre. 

Hélas!Et c'est très pénible de le dire au nom de MLC-France, pour le cinquantenaire de l'indépendance de notre beau pays, terre de nos ancêtres la RDC. Je suis désolé de  dire que pour le Congo, notre patrie, cinquante année après, l'équation du Belge colonialiste, le général JANSSENS  se concrétise; à savoir  « Après l'indépendance égale avant l'indépendance ». Comment voulez vous la journée du 30 juin 2010 soit une journée de fête pour des Congolais ? Pour nous, cette journée sera une journée de réflexion, d'autocritique, de deuil national et de préparation d'avenir.

Notre leader, le sénateur Jean Pierre BEMBA, qui est incarcéré injustement à la Haye, pour une affaire politique politicienne et non juridique car son dossier juridique est vide. Un innocent est en détention; alors que des vrais coupables circulent librement, sans inquiétude, messieurs PATASSE  et BOZIZE.

Voilà pourquoi nous contestons ce procès. Comment voulez vous juger Jean Pierre BEMBA sans PATASSE et BOZIZE ? La crédibilité de la CPI dépendra de la manière dont la justice sera rendue dans ce procès et nous espérons la justice sera équitable, c'est-à-dire la relaxe du sénateur jean Pierre Bemba

Magazine Ngambo Na Ngambo: à Kinshasa, des habitants sont victimes des assassinats par balle, par tortures ou poison de la part des unités spéciales de la police. Cela a des répercussions au sein de la diaspora congolaise en France, Belgique, Grande-Bretagne, Suède, Italie...car cela arrive en cascade la veille de ces 50 ans de la RDC.

Dans le MLC-section France, vous avez réfléchi sur cette question très sensible. Qu'avez-vous à dire

Mr Emmanuel Ikabanga : monsieur le journaliste Lilo Miango, il n'est jamais trop tard que l'Homme Congolais prenne conscience des informations cachées par des mauvais politiciens sur l'importance de la vie humaine. On ne tue pas un être humain comme si on est entrain de tuer une bête, un poulet. Dieu a crée l'Homme a son image, nous devons respecter la vie humaine, le respect d'autrui même si nous ne sommes pas du même avis,  ou  de différentes obédiences politiques.

La politique à la Gestapo, la dictature en général, nous connaissons tous sa finalité. Nous demandons aux autorités politiques actuelles qui pratiquent ce genre de méthode, de demander pardon à la population congolaise et de revenir au bon chemin. On doit tout et absolument tout dire car ce pays n'est pas leur propre propriété.

L'Homme est le premier capital de développement d'un  pays. En politique, il n'y a pas des ennemis mais des adversaires. La politique n'est pas un métier de gagne-pain; mais une passion. Voilà pourquoi les mentalités de ces dirigeants ou cadres politiques  doivent subir un coup de nettoyage au karcher. Ceux qui veulent faire des affaires pour s'enrichir de doivent pas se servir de la politique pour enlever la vie des gens et vendre le pays pour s'enrichir.

Nous, MLC-France,  condamnons avec fermeté l'exécution politique et policière  de notre patriote monsieur Floribert CHEBEYA.  Et nous exigeons qu'une commission indépendante soit mise en place pour élucider les commanditaires de ce crime ignoble, avec la participation des Congolaises et Congolais de la diaspora. Nous demandons à la justice internationale  d'envoyer des enquêteurs pour aider la commission à traquer des vrais coupables et non des innocents. Les Congolais de l'Europe doivent aussi participer à ces enquêtes.

La justice saine au Congo fait défaut, la RDC n'arrive pas en mettre en place une armée républicaine, à instaurer un Etat de droit. Il y a un vide, un manque des leaderships démocrates chez des gens qui sont au pouvoir.. 

A l'heure actuelle, la présence de Jean Pierre BEMBA est capitale car il incarne l'espoir de tout un peuple. Je lance ce message à la diaspora congolaise; nous voyons tout ce qui se passe dans notre pays; comment la population est paupérisée et notre peuple opprimé .

l'année 2011 doit et devrait être une année de la diaspora. La diaspora doit être impliquée dans tous les domaines. Elle doit occuper des postes de responsabilité pour la bonne marche du développement de notre pays.

Engagez-vous maintenant, quelque soit votre domaine de compétence, votre activité; vous avez un devoir et un droit d'apporter une pierre à l'édifice du développement de votre pays. La porte du MLC-France est grandement ouverte pour accueillir celles et ceux qui ne savent pas où commencer; et comment participer au développement d'un Congo meilleur  et prospère. Ceci doit être le défi de toute la diaspora congolaise.

Magazine Ngambo Na Ngambo:  des activités de MLC-section France en direction de la jeunesse congolaise sur le territoire français sont de moins en moins visibles médiatiquement. Alors que les nombre de tribunes médiatiques des journalistes congolais en France est au dessus de la mêlée. Qu'est ce qui se passe?

Mr Emmanuel Ikabanga : au sein du MLC-France, nous avons mis en place une structure pour s'occuper des jeunes. La jeunesse est l'avenir de demain. Notre politique en matières de jeunes consiste d'abord à sensibiliser cette jeunesse. La plupart de nos jeunes compatriotes sont nés ici et ils ne connaissent pas le pays ou très mal le pays. Ensuite, nous mettons à la disposition de ces jeunes tous les moyens (matériels et autres) possibles pour qu'ils s'expriment librement à travers des outils de communications mise à leur disposition. C'est une démocratie participative.

Et en fin, au sein du MLC-France et du MLC en général, nous confions des responsabilités aux jeunes pour valoriser  des compétences  et des capacités à manager un projet. Le MLC est une grande famille ou chaque personne  se retrouve pour servir son pays, aider le Congo à se développer.

La vision principale de notre leader est un Congo prospère, un  Congo libre  et démocratique, un Congo de paix ou règne justice et équité. Un Congo avec sa diversité culturelle, sa dimension géostratégique, ses richesses, ou chaque congolais trouve  refuge.

Nous ne pouvons pas faire une politique professionnelle si les moyens financiers ne suivent pas. Voilà pourquoi, ce dernier temps, monsieur le journaliste, il y a eu moins de visibilité médiatique. J'espère que les mois  à venir, le secrétariat général du Parti répondra à nos préoccupations.

Je vais faire comme dans la ligne éditoriale de votre publication, je dis " matondi mingi* ", comme vous l'écrivez régulièrement en direction de jeunes en Europe pour apprendre nos langues congolaises. C'est un enrichissement de leur culture générale de leur espace ici en France ou ailleurs en Europe.Nous tenons, nous aussi à cette synergie de Ngambo Na Ngambo, c'est à dire d'une rive à une autre, entre la diaspora et le Congo.

Rédaction Paris ( Lilo Miango)

 * "Merci beaucoup" en langue Lingala.

Willy Delors ONGENDA
mlc.sud-ouest_france@hotmail.fr

Coordonnateur du MLC Sud-Ouest France

00.33.6.43.56.60.18

"Nous avons crée le MLC pour que toutes les tribus du Congo, toutes les minorités, tous les groupes ethniques sentent qu'il existe dans ce pays un Etat qui ordonne.
Un Etat qui protège"

26 Juin 2010

© Congo Vision


LE ROI BELGE EN DANGER A KINSHASA

C'est regrettable pour nous congolais de chercher a chaque fois à nous tirer des balles dans les jambes. J'ai toutefois retenu une chose dans ce posting,  son auteur dit : Je ne suis pas à Kinshasa mais je connais l'Etat d'Esprit de la population............ Affirmation purement contradictoire et qui transpire tout le long de son texte.

LE roi des Belges a coupé court a cette polémiqe en confirmant sa Venue à Kinshasa, comme presque tout les grands presidents d'Afrique : Jacob Zuma , Dos Santos, Paul Biya, Kadhaffi, Ali Bongo, Eyadema, Sassou N'Guesso, Mugabe etc.... Ils ont des services très poussé pour determiner de la vie de leurs dignitaires plutot que de faire confiance à des fables congolaises.

Monsieur vous ne connaissez pas l'Etat d'Esprit de la Population car elle voit le travail réalisé par le Chef de l'Etat et meme les plus sceptiques commencenet a changer de camp. JE pense qu'a votre retour vous ne reconnaitrez pas votre ville car elle sera completement métamorphosé et ca, ce n'est pas un discours c'est des actes.  On a raconté que c'est en prevision du 30 Juin mais je croit que vous etes en contre sens de l'Histoire , c'est un programme s'etalant sur 25 ans pour Moderniser le pays. meme si Kabila n'est plus au pouvoir, celui qui viendra meme de l'opposition doit poursuivre l'elena pour l'avenir de nos enfants. Arretons de nous tirer pour rien et voyons la réalité en face.

Tenez, il fallait une semaine pour arriver a Tshikapa a partir de Kinshasa, aujourd'hui avec le pont construit sur la riviere Loange ( pont de 462 m, deuxieme pont après le pont marechal 722 m), on quitte Kinshasa à 8h et on atteint Tshikapa à 20 h.

A matadi le deuxieme Pont de Mpozo est terminé et permettra le passage des produits et engins de plus de 20 T. la Route de Ngomo est terminé et relie Uvira - Goma et Bukavu. On peut aller de L'shi a Pweto en 4 heures de Route la ou il fallait en faire 7. et comem le projet n'est qu'au debut , d'ici 3 ans on se rendra de Kinshasa à Mbuji Mayi par route dans une seule journée. et de L'shi a Goma memement . Arretons donc de nous tirer dessus pour rien.

Rentrez à Kin et participe à la Reconstruction du Pays au lieu de rever en Europe. Na Esprit ya Bien .....

Salutations

Serge
ginolumuna@hotmail.com

 
 
Copyright © 2009 Congo Vision. Tous droits réservés.